La revue Viandes et produits carnés

La revue française de la recherche en viandes et produits carnés  ISSN  2555-8560

flickrfacebooktwitterdiggstumbleuponfeed

 lES DERNIERS ARTICLES PARUS

 
 

Alimentation à base de concentrés pour les bovins en croissance et en finition

 

Quelle complémentation alimentaire en concentrés chez les bovins en croissance et en finition pour maximiser le revenu des éleveurs ?
 
Le niveau optimum d’une complémentation alimentaire en concentrés pour les bovins à viande pendant les périodes hivernales à l’intérieur dépend de la réponse animale (kg de gain / kg de concentré), du taux de substitution des fourrages et du prix relatif des produits animaux et des aliments pour les bovins. La valeur alimentaire (et économique) des ingrédients alimentaires dérivés des sous-produits dépend des pratiques alimentaires, notamment des apports de concentrés.
 
Irlande 2 800
 
INTRODUCTION
 
In beef production systems, feed provision is the single largest direct cost incurred, accounting for approximately 75% of total costs of production; therefore, small improvements in feed efficiency can have a relatively large influence on farm profitability. Additionally, feed efficient cattle excrete fewer nutrients, and produce less gaseous emissions, to the environment (Kenny et al., 2018).
Due to the considerably lower comparative cost of grazed grass as a feedstuff, beef production systems should aim to increase animal output from grazed pasture. However, the seasonality of grass growth and inclement grazing conditions means that an indoor ‘winter’ period, of varying duration, is inevitable on all Irish farms and the main feed costs on beef farms relate to this period, and especially when feeding finishing cattle. For example, even in grass-based, suckler calf-to-steer beef systems on research farms, grazed grass, grass silage and concentrate account for 65%, 27% and 8%, respectively, of feed Dry Matter (DM) intake annually.

Lire la suite...

La viande cameline dans deux régions du Sud Algérien

 

La place de l’élevage, de la transformation et de la consommation de la viande cameline dans les deux régions algériennes Tamanrasset et Ghardaïa.
 
Marginale dans la production de viande en Algérie, la filière cameline joue cependant un rôle important dans l’économie et la consommation de viande dans ces deux régions du nord et du centre du Sahara algérien.
 
chlef
 
INTRODUCTION
 
L’élevage camelin demeure marginal en Algérie, mais représente pour les régions désertiques une ressource animale inestimable. Le dromadaire est considéré comme l’une des rares espèces domestiques productrices de lait, de viande, de cuir, de laine et de fumier.
Bien que ne représentant moins de 1% du marché des viandes rouges, la viande de chameau fait l’objet d’un intérêt grandissant auprès des consommateurs des pays arides, tant du point de vue économique que diététique (Faye et al., 2013). Durant la décennie (2007-2017), le cheptel camelin algérien est passé de 286 670 têtes en 2007 à 3 818 82 têtes en 2017 (FAO, 2018). Cette augmentation est le résultat de plusieurs programmes de développement de l’élevage camelin mis en place par l’Etat algérien. En effet, l’élevage camelin n’a connu d’impulsion considérable qu’à partir de l’an 2000, suite à la promulgation par le ministère de l’Agriculture de la prime à la naissance, qui est une sorte d’aide financière accordée aux éleveurs pour toute naissance d’un nouveau chamelon (Bedda, 2014). 

Lire la suite...

Lecture d’actualité : Synthèse sur les impacts et services issus des élevages européens

 

Synthèse de l’expertise scientifique collective sur les rôles, impacts et services issus des élevages en Europe parue aux éditions QUAE.
 
Cet article présente le livre édité en accès libre en format numérique par QUAE sur les impacts et services issus des élevages européens : https://www.quae-open.com/produit/115/9782759227051/impacts-et-services-issus-des-elevages-europeens
 
couverture impact
 
INTRODUCTION
 
L’élevage et la consommation de produits animaux ont été particulièrement présents dans l’actualité médiatique et scientifique des deux dernières décennies. En particulier le rapport Livestock’s long shadow de la FAO (Steinfeld et al., 2006) fait toujours référence dans les débats sur les impacts environnementaux de l’élevage et la part des produits animaux dans notre alimentation. L’expertise scientifique collective conduite par 26 experts de disciplines variées et coordonnée par l’Inra a été présentée publiquement en Novembre 2016 (Dumont et al., 2016). Les impacts et services issus des élevages y sont étudiés à l'échelle de l'Europe, en examinant leurs effets sur les marchés, l’emploi et le travail, la consommation d’intrants, l’environnement et le climat, ainsi que les enjeux sociaux et culturels associés à l’élevage. Les interactions entre ces volets, ou « bouquets de services », sont ensuite analysées simultanément et représentées de manière synthétique grâce à un outil baptisé « la grange » (Ryschawy et al., 2019). 

Lire la suite...

Typologie sensorielle de la viande « Tendre Agneau » Label Rouge

 

Intérêt d’une typologie sensorielle pour la mise en place d’une grille de référence du suivi de la qualité supérieure de la viande « Tendre Agneau » Label Rouge.

Une typologie sensorielle de la viande « Tendre Agneau » Label Rouge a été réalisée sur la base de 31 animaux Label Rouge, sélectionnés selon des critères de production spécifiques afin de connaître les contours de la diversité sensorielle de ce type de viande. Cette étude a permis de construire une grille de référence sensorielle pour le suivi de la qualité supérieure de la viande d’agneau Label Rouge.
 
viandeagneau2
 
INTRODUCTION
 
Alors que le contexte alimentaire actuel tend vers une diminution de la consommation de viande, les consommateurs privilégient de plus en plus des viandes de qualité (élevage sans antibiotique, production locale, viande avec signes officiels de qualité et d’origine) (Carlhian 2018 ; Legrand et al., 2016). En effet, les signes de qualité (Appellation d’Origine Protégée (AOP), Agriculture Biologique (AB), Label Rouge (LR), Indication géographique Protégée (IGP) et Spécialité Traditionnelle Garantie (STG)) apportent une mention valorisante pour les produits ainsi qu’une marque de confiance pour les consommateurs, voire un gage de la qualité supérieure pour les produits bénéficiant d’un label rouge (Casabianca 2018 ; Ellies-Oury et al., 2019; Fouqueray-Merel et al., 2010). Différentes catégories de produits sont concernées par ce label, dont une majorité de produits carnés (viandes et charcuteries). Plus spécifiquement, la « viande ovine » compte 13 labels rouges au niveau national parmi lesquels l’agneau label rouge produit sous la marque « Tendre Agneau » (Agreste, 2018).

Lire la suite...

Faut-il réduire notre consommation de viande ?

 

Des données pour comprendre les enjeux autour de la consommation de viande.

La viande : une consommation très inégale selon les régions du monde, à la source de protéines de haute qualité nutritionnelle dans le cadre d’apports nutritionnels à bien équilibrer.
 
minced meat
 
INTRODUCTION
 
Dans un contexte de changements globaux, notamment climatiques, environnementaux et démographiques, les modalités des transitions écologiques et alimentaires font l’objet de nombreux débats. Parmi ceux-ci, les impacts pour la santé et pour l’environnement de la consommation de produits animaux, notamment la consommation de viande rouge et les émissions de gaz à effet de serre de l’élevage bovin (Bryngelsson et al., 2016), la durabilité des systèmes d’élevage, mais aussi le statut et le bien-être de l’animal, sont fortement questionnés. Alors que la demande mondiale en produits animaux s’accroît très rapidement dans plusieurs régions du monde, notamment en Chine, la consommation de viande diminue par habitant en Europe et en France. Dans ces pays, la demande des consommateurs évolue vers une plus forte exigence de qualité nutritionnelle et des pratiques d’élevage privilégiant le bien-être des animaux et minimisant l’empreinte environnementale.

Lire la suite...


qrcode vpc

Pour Accéder au site V&PC depuis votre smartphone,
veuillez scanner ce flashcode.


Contacter VPC

  • Adresse :    ADIV - 10, Rue Jacqueline Auriol
    ZAC du Parc Industriel des Gravanches
    63039 CLERMONT-FERRAND cedex 2
  • Tél. : +33(0) 4.73.98.53.80
  • Fax : +33(0) 4.73.98.53.85
  • E-mail : contact
  • Site internet :www.adiv.fr