La revue Viandes et produits carnés

La revue française de la recherche en viandes et produits carnés  ISSN  2555-8560

flickrfacebooktwitterdiggstumbleuponfeed

 ECONOMIE ET CONSOMMATION

 
 

Avenir de l’industrie de la viande

Résumé de l'article | Article au format livre flash | Article au format pdf | Abstract |

L’innovation et la compétence-métiers au cœur des débats

A l’occasion de ses 40 ans, l’ADIV, spécialiste des prestations de R&D, Audit, Conseil, Expertise et Formation auprès des industries carnées, a organisé le 13 juin dernier à Clermont-Ferrand (63) deux tables rondes consacrées aux rôles respectifs de l’innovation technologique et de la compétence métier pour les filières viandes. La Revue VPC vous en propose ici un compte-rendu.

VPC-1-340

I. L'INNOVATION, CLE DE LA REUSSITE ENTREPRENEURIALE

Les industriels français de l’univers des produits carnés sont aujourd’hui largement convaincus que l’innovation constitue une clé de la réussite entrepreneuriale. C’est l’un des enseignements qui est ressorti de la première table-ronde consacrée aux "enjeux technologiques d’avenir" de la filière viande organisée à l’occasion des 40 ans de l’ADIV à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme).

Lire la suite...

Production de viande de yak en Chine

Résumé de l'article | Article au format livre flash | Article au format pdf | Abstract |

Evolution et futurs possibles pour la viande de yak en Chine dans une perspective de développement durable

La production de viande de yak a lieu principalement en Chine en lien étroit avec les traditions culturelles des populations locales. Toutefois, la productivité de l’élevage de yak reste faible et est menacée par le surpâturage. Cet article donne une vision d’ensemble de la production de viande de yak et décrit quelques perspectives d’évolution dans le cadre des collaborations franco-chinoises existantes. Il est suggéré de soutenir la production de viande de yak en mettant en place un label de qualité ou une indication géographique.

yak 340

INTRODUCTION

Le yak (Bos grunniens) est un ruminant de la famille des bovidés, sous-famille des bovinés. C’est un animal domestique remarquable non seulement parce qu’il arrive à vivre dans des conditions extrêmes des montagnes d’Asie Centrale (3000 à 6000 m), mais aussi parce qu’il est intégralement associé à la culture, la religion et la vie sociale de la population locale.

Lire la suite...

Annexe 2 : Classification des co-produits animaux appliquée aux bovins

I. Matières de Catégorie 1 : liste définie avec principalement : Matières présentant ou susceptibles de présenter un risque au regard des EST (Encéphalopathies spongiformes transmissibles) :

  • des cadavres ou parties de cadavres issus d’animaux atteints ou suspects d’EST ;
  • des cadavres d’animaux abattus dans le cadre de mesure d’éradication d’EST ;
  • des matériels à risque spécifiés (MRS) ;
  • des cadavres ou parties de cadavres qui, au moment de leur élimination finale, contiennent des MRS ;
  • de certaines matières organiques collectées des eaux résiduaires issues :
    • de sites d’équarrissage (au sens strict les seules usines de transformation C1),
    • d’établissements retirant des MRS tels les abattoirs de ruminants, les ateliers de découpe agréés et les boucheries autorisées pour le retrait la colonne vertébrale,
    • d'ateliers de manipulation après collecte, retirant des MRS des sous-produits animaux en contenant, à savoir les ateliers préparant les tests EST ou des autopsies sur cadavres de ruminants, voire des centres de collecte autorisés et pratiquant le retrait de MRS à des fins d'alimentation de certaines espèces d'animaux à partir de sous-produits animaux de catégorie 2 ou 3.

II. Matières de Catégorie 2 : liste par défaut (sont dans cette catégorie ce qui ne relève pas des catégories 1 et 3) avec principalement :

  • Lisier et contenu de l'appareil digestif ;
  • Le lisier est entendu comme déjections des animaux d’élevage avec ou sans litière ;
  • Le contenu de l'appareil digestif est défini comme étant celui des mammifères et des ratites ;
  • Matières issues des eaux résiduaires d’abattoirs de non ruminants et d'usines de transformation de catégorie 2, susceptibles de présenter un risque sanitaire autre que EST ;
  • Matières contenant des résidus de médicaments vétérinaires ;
  • Sous-produits animaux autres que les matières de catégorie 1 et 3 (liste ouverte).

III. Matières de Catégorie 3 : liste définie y figurent des sous-produits animaux issus d’animaux sains, aptes à la consommation humaine avec principalement :

  • Sous-produits animaux d’abattoir :
    • Viscères (intestins), organes, gras…
  • Sous-produits animaux issus de la production agroalimentaire ;
  • D’une façon générale, tous les sous-produits animaux issus du processus de production de DAOA quel que soit le stade de production (industries agroalimentaires hors abattoirs, remise directe) s’ils sont correctement récoltés et stockés.

Calendrier des prochains évènements

Aucun événement

qrcode vpc

Pour Accéder au site V&PC depuis votre smartphone,
veuillez scanner ce flashcode.


Mentions légales

Politique de confidentialité

Contacter VPC

  • Adresse :    ADIV - 10, Rue Jacqueline Auriol
    ZAC du Parc Industriel des Gravanches
    63039 CLERMONT-FERRAND cedex 2