La revue Viandes et produits carnés

La revue française de la recherche en viandes et produits carnés  ISSN  2555-8560

flickrfacebooktwitterdiggstumbleuponfeed

 BIEN-ETRE ANIMAL

 
 

Spécificités des indicateurs de conscience et d’inconscience selon les méthodes d’abattage

 

Abattage avec et sans étourdissement : évaluation pratique de l’inconscience (partie 2). 
 
elevage agroecologie
 
L’utilisation et l’interprétation des indicateurs de conscience et d’inconscience diffèrent selon les méthodes d’abattage et le moment où l’indicateur est contrôlé (juste après l’étourdissement ou pendant la saignée par exemple). Ces spécificités sont abordées ici, pour les espèces bovine, porcine et ovine, selon la méthode utilisée, en nous appuyant sur nos connaissances des fonctions cérébrales pertinentes. Des lacunes dans les connaissances scientifiques sont également explicitées.
 
 
INTRODUCTION

Dans un précédent article, nous avons décrit que, selon la technique d’étourdissement, différents événements neurobiologiques sous-tendent les perturbations du fonctionnement du cerveau qui entraîne la perte de la conscience (Terlouw et al., 2021). L’étourdissement mécanique provoque dans une succession quasi-instantanée, une onde de choc, une destruction au moins partielle du système réticulaire activateur ascendant, et des hémorragies.

Read more ...

Particularités neurobiologiques et physiologiques des différentes techniques d’abattage

 

Abattage avec et sans étourdissement : conscience et induction de l’inconscience (partie 1). 
 
elevage agroecologie
 
Nos connaissances scientifiques grandissantes permettent d’affiner notre compréhension des méthodes d’abattage. Chaque espèce et chaque technique d’étourdissement ou de mise à mort par la saignée a des spécificités du point de vue neurobiologique et physiologique. Ces spécificités sont abordées dans le présent article, ainsi que certains aspects pratiques et techniques qui peuvent interférer dans le processus de perte de conscience.
 
 
INTRODUCTION

En France, on abat environ 4,6 millions de bovins, 23 millions de cochons, 4 millions de moutons par an dans environ 247 abattoirs. Les règles de mise à mort sont harmonisées au niveau européen par le Règlement CE n°1099/2009 du 24 septembre 2009. Ce dernier confie aux exploitants d'abattoir la responsabilité de prendre toutes les mesures nécessaires afin d'assurer la protection des animaux dans leur établissement.

Read more ...

Lecture d’actualité : Génétique des animaux d’élevage

 

Génétique des animaux d’élevage – diversité et adaptation dans un monde changeant. 
 
elevage agroecologieEn 288 pages et quinze chapitres, cet ouvrage dresse un panorama de l’histoire et des méthodes de la génétique animale et de la dynamique de changement qui s’est opérée au cours de la dernière décennie. Il dessine aussi les perspectives et les enjeux futurs de la sélection animale. Nous en reproduisons ici l’introduction avec l’aimable autorisation des éditions Quae.
 

Depuis l’aube des temps, les humains ont eu un impact sensible sur leur environnement et ont contribué à faire évoluer les espèces qui les entouraient. En particulier, au cours du processus de domestication, ils ont induit une pression sur certaines espèces, en choisissant et organisant la reproduction des individus les plus adaptés à la cohabitation avec eux ou, plus globalement, ceux dont les aptitudes correspondaient le mieux à ce qu’ils en attendaient (nourriture, travail, vêtements …). La domestication des espèces animales, il y a 10 000 ans ou plus, est ainsi à l’origine de leur sélection et du démarrage de ce que l’on désigne aujourd’hui comme leur « amélioration génétique ». Cette sélection, totalement empirique initialement, a fait évoluer le comportement, le format et les « performances » des espèces domestiquées, contribuant progressivement à l’établissement des pratiques d’élevage.

 

Read more ...


qrcode vpc

Pour Accéder au site V&PC depuis votre smartphone,
veuillez scanner ce flashcode.


Mentions légales

Politique de confidentialité

Contacter VPC

  • Adresse :    ADIV - 10, Rue Jacqueline Auriol
    ZAC du Parc Industriel des Gravanches
    63039 CLERMONT-FERRAND cedex 2